• matelas-plastique

    Un Américain de 32 ans est accusé d’avoir une relation sexuelle en public avec un matelas pneumatique volé. Il a été surpris en flagrant délit par un voisin.


     

     

     

    Plus tôt dans la journée, il a été surpris par un voisin dans une ruelle derrière sa maison. Selon ce témoin, Edwin Tobergta avait alors le pantalon sur les chevilles et semblait avoir une relation sexuelle avec… le matelas pneumatique rose de piscine qu’il venait de voler dans sa propriété. Lorsqu’il a été surpris, Edwin Tobergta a pris la fuite, avec son fantasme gonflable sous le bras…

    «Il est fasciné par le plastique»

    Plus tard, lors de son interpellation par la police à son domicile de l’Harmon Avenue, le pervers a reconnu les faits. Il été incarcéré à la prison du comté. Récidiviste, il avait déjà été arrêté au moins cinq fois pour des infractions semblables. En automne 2002, il avait notamment été condamné pour avoir eu des relations sexuelles avec une… citrouille gonflable géante fixée comme décoration pour Halloween, relèvent les médias locaux.

    Sa grand-mère a expliqué au journal «Cincinnati Enquirer» que son petit-fils souffre d’un trouble déficitaire de l’attention et qu’il a abusé de ses médicaments dans le passé. «Il a beaucoup de problèmes mentaux et a toujours eu une fascination pour le plastique. C’est tout et, comme personne ne s’en soucie, nous n’avons jamais pu obtenir les soins appropriés pour Edwin», précise-t-elle.

    ©20minutes.ch et nky.cincinnati.com


    votre commentaire
  • porno-pornographie-x-rose-sexe-10535587lipaq_1715

    L'organisme international réglementant les noms de domaine a donné son feu vert à la création des adresses en .xxx pour les sites pornographiques, une requête obtenue de haute lutte mais aux profits juteux. La société ICM Registry, basée en Californie, propriétaire du ".xxx", réclamait depuis 2004 la création de ce nom de domaine dédié qui lui promet des gains importants sur la base de 60 dollars, soit environ 40 euros, par adresse.

     

    Un bénéfice de 3.000 dollars à la seconde !  

                                 ecolier

     

    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique